Entreprise : vaut-il mieux commencer en SASU ou EURL ?

Entreprise : vaut-il mieux commencer en SASU ou EURL ?
Entreprise : vaut-il mieux commencer en SASU ou EURL ?

 

L’entrepreneur qui souhaite créer son entreprise tout seul a le choix entre plusieurs statuts juridiques, notamment la SASU et l’EURL. Comment peut-on définir SASU et EURL ? Quelles sont leurs différences et avantages respectifs ?

Qu’est-ce qu’une SASU?

Une SASU est une Société par actions simplifiée unipersonnelle. Elle permet à l’entrepreneur de créer seul une personne morale, en tant qu’associé unique. Il peut être considéré comme représentant légal et il dispose de tous les pouvoirs pour gérer la société. Rédiger les statuts qui viendront cadrer l’organisation de la société, ouvrir un compte bancaire au nom de la personne morale au sein duquel seront versés les fonds du capital social sont les premières étapes à effectuer pour créer une SASU. Il faudra ensuite obtenir l’extrait K-bis en remplissant et en renvoyant les documents demandés par le CFE (Centre de Formalités des Entreprises) ainsi que l’attestation de la parution aux annonces légales d’un avis de création. Le dossier complet devra être déposé au greffe du tribunal de commerce afin de solliciter l’immatriculation de la société au registre du commerce et des sociétés (RCS). Lors de sa création, il sera demandé de désigner un Président qui est souvent l’unique associé, mais qui peut aussi être un tiers. Il est conseillé de faire appel à une agence juridique ou à un avocat pour effectuer ces différentes étapes.

Qu’est-ce qu’une EURL?

L’EURL est une Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée. Elle est donc constituée d’un seul associé, appelé gérant et celui-ci apporte le montant du capital social défini dans les statuts. L’associé fixera le montant du capital sans obligation en fonction des besoins de la société et de ses moyens, la loi ne prévoyant aucun minimum en la matière. Comme la SASU, les formalités pour créer une EURL passent par les mêmes étapes : rédaction de statuts, si nécessaire avec l’aide d’une agence juridique, ouverture d’un compte bancaire où sera déposé le montant du capital social, dépôt d’un dossier au CFE, publication d’un avis de constitution dans un journal d’annonces légales et immatriculation au RCS.

EURL ou SASU : quelles sont leurs différences et avantages respectifs ?

– Régime social
Le gérant associé unique d’une EURL est un travailleur non salarié (TNS), il est affilié au RSI. Le taux des cotisations sociales à verser par rapport à ses rémunérations mensuelles est de 45%. En SASU, le président associé unique est assimilé salarié. Le montant des charges sociales concernant ce dernier est beaucoup plus important mais il bénéficie d’une protection sociale plus étendue et efficace qu’en EURL. Il est à noter qu’en EURL, même en l’absence de rémunération du gérant, des cotisations sociales seront à verser au RSI.

– Régime fiscal

L’EURL est par principe soumise à l’impôt sur le revenu, et la SASU à l’impôt sur les sociétés. Toutefois, EURL et SASU peuvent adresser la demande d’être imposée respectivement à l’impôt sur les sociétés (IS) et à l’impôt sur le revenu (IR), sous certaines conditions.

– Gestion administrative

L’entrepreneur en EURL bénéficie d’une simplification des formalités administratives car il ne doit effectuer qu’une déclaration annuelle. En revanche, en SASU, les formalités devant être respectées sont plus complexes.

-Les dividendes

La SASU présente un gros avantage par rapport à l’EURL si la stratégie de l’associé unique est de se fixer sur la prise de dividendes car le taux d’imposition est de 15% contre 45% pour l’EURL.

SASU ou EURL sont deux statuts juridiques permettant de créer une entreprise à associé unique. Elles présentent cependant des différences importantes à étudier de manière approfondie afin de choisir la solution qui s’adapte au mieux au projet de l’entrepreneur.